Le premier site
francophone
du bonsaï et
des arts associés

background speedbar
Nouvel utilisateur ?Inscrivez-vous !

x
imprimer

Calendrier des travaux

ATTENTION ! Les informations figurant dans ce calendrier sont uniquement à titre indicatif. Il est impératif de tenir compte de la localisation de chacun et d’adapter les travaux aux régions et aux conditions climatiques rencontrées localement.

PRINTEMPS

Arrosage

Dès le débourrement les besoins vont rapidement croissant. Surveiller les essences sensibles (Erables palmés par exemple) lors des premières belles journées. Arrosages réguliers mais sans excès pour éviter le pourrissement de racines et les feuilles trop grandes.

Fertilisation

Fertilisation équilibrée (arbres matures) ou riche en azote (favorise la croissance, arbres en formation). Utiliser de préférence des engrais organiques à dissolution lente toujours bien tolérés par les bonsaï.

Pour les érables, mieux vaut attendre la fin du débourrement avant de fertiliser pour éviter les longs entre-noeuds et les grandes feuilles.

Ligatures

Les ligatures peuvent être mises en place pour améliorer la silhouette des arbres, la position de leurs branches. Procéder avec précautions pour les espèces à bois particulièrement rigide ou cassant : la pose d’un raphia tout autour de la branche avant fil de ligature est alors souhaitable.

Tailles

Suite et fin des tailles de structure selon espèces, pour les extérieurs (mars - avril pour les bonsaï élevés en intérieur).

Tailles en vert (sur parties encore herbacées) à partir d’avril mai, après floraisons printanières et formation des fruits-baies. Eviter de tailler les arbres à floraison estivale.

Rempotage

Au début du printemps, rempotages des pins qui ne l’auraient pas été en octobre, ainsi que des arbres gélifs : méditerranéens ou climats équivalents, des feuillages persistants puis, en mars-avril, lorsqu’ils commencent à repartir en végétation, des arbres élevés en intérieur.

Hors Carmona, Baobabs à ne pas toucher avant mai-juin.

Divers

Sur avril-mai surveillance des résineux dont il est important de pincer les chandelles ou écailles pour les maintenir compacts et réveiller des bourgeons latents dans les espaces à garnir.

Sélections de bourgeons pour les feuillus.
En début d’été ou fin de printemps (quand les températures nocturnes ne descendent plus sous les 10°C), les tropicaux et subtropicaux vont rejoindre le reste de la petite famille dehors.

Surveillance maladies-insectes : traitements (bio ou plus énergiques si indispensable) dès apparition pour éviter toute prolifération.

Bonne période pour les marcottages, aériens ou au sol.

ETE

Arrosage

Très suivi en fonction du climat. Garder à l’ombre les essences sensibles au manque d’eau et prévoir divers mécanismes de régulation en cas de fortes chaleurs (linges mouillés sur les tablettes autour des pots par exemple).

Arroser de préférence hors soleil et sans mouiller les feuilles.

Attention aux espèces qui supportent mal ou pas du tout le calcaire : en l’absence d’eau de pluie, voir cartouche Brita ou équivalent, ou quelques gouttes de vinaigre dans l’eau, qui peut aussi être mise à décanter avec une poignée de tourbe.

Fertilisation

L’été marque un ralentissement de la croissance au profit de la lignification (aoûtement). On passe donc progressivement à un engrais moins riche en azote.

En cas de fortes chaleurs, si l’arrosage est problématique, éviter les engrais liquides minéraux dont les sels pourraient s’accumuler dans le substrat et brûler les racines.

Ligatures

En période d’aoûtement, bien veiller à ce que les ligatures ne marquent pas le bois. Il est possible alors ou d’en poser de nouvelles, moins serrées, si encore nécessaires, ou parfois de les remplacer par un haubanage, à voir selon les résultats à obtenir.

Tailles

Ne plus tailler après juillet les arbres à floraison printanière : les bourgeons floraux se forment dès cette période, même s’ils ne sont pas encore très visibles.

Sur autres espèces, en fin d’été, taille des nouveaux rameaux lignifiés (mekiri), afin de favoriser la ramification et le bourgeonnement en arrière au printemps suivant.

Rempotage

Pas de rempotages à cette période. Si un arbre - acheté dans l’année par exemple - se trouvait vraiment trop à l’étroit, il serait possible de le passer dans un pot de culture avec davantage de substrat, sans toucher à la motte, en attendant le rempotage à période normale.

Divers

Vigilance quant à la garde des bonsaï en période de congés : donner les bonnes consignes (sans excès, pour qu’elle n’ait pas peur..) à la personne qui les gardera en votre absence.

Bonne période pour la recherche de pierres, graines, petites plantes d’accompagnement.. Ainsi que pour les boutures en semi-lignifié.

Fin août : épilation partielle des aiguilles de pins pour favoriser la formation de nouveaux bourgeons au printemps suivant. Supprimer les aiguilles trop longues.

AUTOMNE

Arrosage

A adapter selon températures et ralentissement de végétation. Le substrat ne doit jamais être détrempé.

Fertilisation

Jusqu’à octobre-novembre selon climats, engrais faible en azote, plus dosé en phosphore et potasse pour renforcer les défenses des arbres durant l’hiver et préparer les floraisons du Printemps suivant.

Ligatures

Ont normalement été enlevées en fin d’été. Si encore nécessaires sur des arbres à croissance lente, bien veiller à ce qu’elles ne serrent pas : l’épaississement du bois/écorce est important en automne.

Tailles

Peu de tailles, nettoyage des fleurs et feuilles fanées (à brûler si malades).

Rempotage

Fin-septembre ou octobre selon climat : rempotage des pins dont les racines ne doivent pas subir de gel après cette opération.

Divers

Lorsque les températures nocturnes commencent à descendre régulièrement sous les 10-12°C, rentrer les tropicaux et les subtropicaux dans votre intérieur douillet.

Recherche des pots dont vous aurez besoin sur les mois suivants, selon évolution de vos arbres.


Conifères :

pincement de genevriers à poursuivre

taille d’entretien et eclaircissement (pas de tailles lourdes)
ligature legere sur rameaux

désaiguillage et rééquilibrage des forces (bourgeons et chandelles)

rempotage possible en septembre sur essence raçinant facilement

Nettoyer jin et shari

Feuillus :

légère taille sinon attendre chute des feuilles pour plus lourde taille

mise en forme des persistants

suppression des bourgeons mal placés

ne plus effeuiller pour ne pas contrarier la mise en reserve
Nettoyage du tronc et bois mort (saba miki)

rempotage possible apres la chute des feuilles (protection hors gel)

à Fleurs :

Taille des branches fortes (boutons floraux a conserver)

à fruits :

taille possible mais egalement pas trop court pour conserver les bourgeons à fleurs

enlever les fruits trop nombreux de la saison passée

HIVER

Arrosage

Pour les espèces d’extérieur, l’arrosage doit être réduit à son strict minimum : ne pas laisser la motte s’assécher. Les besoins des caducs sont presque nuls et même les persistants ont une activité très réduite. Leur capacité d’absorption est donc fortement diminuée, et le risque de pourriture des racines est important si la motte reste détrempée.

Pour les essences tropicales et subtropicales qui hivernent à l’intérieur, l’arrosage doit se poursuivre à son rythme habituel, en fonction des besoins de l’arbre qui seront très différents selon la température de la pièce (18-20°C pour les tropicaux, idéal autour de 15°C pour les sub-tropicaux), l’hygrométrie et la luminosité. Au toucher, le sol doit être légèrement humide, régulièrement.

Fertilisation

Néant pour les essences d’extérieurs, réduite pour les tropicaux et les subtropicaux. Même si ces dernières espèces ne montrent pas de signe d’un hiver marqué, leur activité est ralentie par la longueur réduite des jours. Si elles hivernent sous éclairage artificiel, fertiliser normalement.

Ligatures

A partir de la fin d’hiver, lorsque le bois reprend un peu de souplesse (période variable selon les espèces).

Tailles

Taille de structure en fin d’hiver pour les extérieurs, au moment où les fortes gelées ne sont plus à craindre.

Rempotage

Possible pour les feuillus européens caducs,à partir de fin novembre si les arbres sont protégés du gel. Sinon, attendre que les risques de gels forts soient écartés (février à début mars selon régions) mais avant débourrement.

Divers

En fin d’hiver, il est possible de démarrer en intérieur lumineux les semis que l’on placera en extérieur au printemps afin que les plants se développent suffisamment avant l’automne-hiver suivant.

haut de page